Evènements organisés :: Sourat en Dordogne

SOURAT- TRAIT D’UNION

Musique de Charbel Rouhana
Jeudi 19 Juillet 2007

En ouverture du « Festival Paroles et Musiques »
Sur invitation du Conseil Général de la Dordogne
et du Centre Culturel de Ribérac

Avec


Charbel Rouhana

oud

Liban

Claude Chalhoub   

violon

Liban

Rania Debs 

piano

France et Liban

Benjamin Garnier

violoncelle

France

Nicolas Freund   

clarinette

France

Elie Khoury

buzuki

Liban

Ali el Khatib

percussion

Liban

“Sourat ... Trait d'Union” est une musique composée par Charbel Rouhana et dédiée au festival de Sourat. Sourat est un petit village de la montagne libanaise qui a gardé son cachet, son atmosphère sereine et son authenticité. Sourat est très attachée à cette identité multiculturelle qui fait la spécificité et la fierté du Liban. La composition de Rouhana a donc été dans ce même sens. Ecrite pour trio classique et instruments orientaux, elle met l’accent sur cette rencontre des cultures et sur le rôle séculaire du Liban, point de rencontre entre l’orient et l’occident. Elle allie des solos de violoncelle et de violon dignes d’un Bach au meilleur de sa forme aux airs libanais traditionnels de « mijana » ou « zourouni » de même qu’elle marie le oud, le kanoun et le piano dans une fusion qui ravit les sens et transporte loin, très loin …
C’est également une invitation au voyage, voyage vers un Liban aujourd’hui méconnu, jaloux de ses traditions, de son patrimoine, de sa culture et de sa spécificité et qui veut absolument les garder. On ne pouvait rêver de meilleur ambassadeur que Rouhana pour transmettre tous ces messages.

Cette musique, enregistrée sur CD, a connu un très grand succès tant auprès des amateurs de musique classique que des amateurs de musique orientale. Elle a également séduit au Liban et à l’étranger puisqu’elle a remporté un grand succès à Paris dans le cadre des manifestations du Salon du Livre 2006, au Festival de Musique Classique à Abu Dhabi en 2007 et qu’elle repart cet été en Dordogne …

Charbel Rouhana  oud
Né à Amchit en 1965, il a été diplômé en oud (1986) et titulaire d’une maîtrise en musicologie (1987) de la Faculté de Musicologie de l’Université du Saint-Esprit, Kaslik (USEK). Sélectionné musicien de l’année 2000 par le Lions Club du Liban, il a obtenu en 1990 a Hirayama  le Premier Prix de la compétition japonaise pour la composition « Hymne de Paix ».
Charbel Rouhana réunit des carrières de chercheur, de pédagogue, de concertiste et de compositeur.  Il est l’auteur d’une nouvelle méthode pour le oud, publiée et adoptée par le Conservatoire National et l’USEK. En 1999 au cours du Festival de Belfort (France) il a innové en présentant  un quatuor de «oud »  et un «oud basse»
 Rouhana  est professeur de oud au Conservatoire National de même qu’il a participé à plusieurs ateliers internationaux de « oud »  en tant que conférencier, professeur ou membre des jurys (Le Caire, Jordanie, Grèce …). 
Il mène parallèlement une activité intense de concertiste. Il a joué dans tous les grands festivals du Liban : au Bustan  en solo, en duo avec Marcel Khalife à Beiteddine (Jadal) ou en groupe à Baalbeck (avec la troupe Sarbande) de même qu’il a participé à l’ouverture nocturne du IXe Sommet de la Francophonie. De  nombreux concerts en solo ou avec ses musiciens l’ont mené dans les grandes capitales européennes et arabes : Bordeaux (France), Cahors (France),Maison de l’Opera du Caire, Prague, Weimar (Allemagne),  Paris, Souk Oukaz (Jordanie), Tatwan (Maroc), Al Meddina (Tunisie), ,  Qurein (Kowait)… Il a joué avec des formations prestigieuses comme la “Musica without Boundaries” (concert de Dubaï) :  Zakir Hussain (tabla), Hariprasad  Chaurasia (flûte), George Brooks (saxophone) et Larry Coriell (guitare).
Rouhana a composé la musique des derniers spectacles du chorégraphe Abdul Halim Caracalla: “2000 and 1 night ” (2002), “Bi Laylat Qamar” (1999), “Andalusia, the Lost Glory” (1997), et “Elissa, Queen of Carthage” (1995) ainsi que  la musique originale du film “Sayedat Al-Kasr” (Youssef Chahine & Co.) et la musique de l’ouverture nocturne du « Dubaï Shopping  Festival »

Discographie
Sourat …Trait d’Union (2004), The Art of the Middle Eastern Oud   (2004), Muhammad Al Durrah  2001, Mazaj Alani (2000), Mada  (1998) , Salamat (1997) , Zikra (1993)

Claude Chalhoub    violon

Comme de longs échos qui de loin se confondent
Dans une ténébreuse et profonde unité,
Vaste comme la nuit et comme la clarté,
Les parfums, les couleurs et les sons se répondent.
"Baudelaire - Correspondances"

Claude Chalhoub est né à Beyrouth en 1974. Issu d'une famille nombreuse de musiciens (11 enfants), c’est avec son frère qui lui offrit son premier violon qu’il commença à étudier cet instrument à l’âge de 8ans. Après des études musicales au Conservatoire National Libanais, il s'exile à Londres pour cause de guerre. On retiendra de ces années un surcroît de sensibilité chez ce jeune homme mûri trop tôt à cause des traumatismes de la guerre et de l’humidité des abris.

En 1997, il obtient un prix d'Excellence au Royal College of Music de Londres .Ses premiers concerts londoniens le font repérer par les plus grands et ce fut le début de toute une série de concerts à travers l'Europe. Daniel Barenbaum l’invite à jouer avec lui en 1999 à Weimar en Allemagne et il le choisit ultérieurement comme directeur de son « West-Eastern Divan Orchestra »

Pendant ces années de travail assidu et de recherches dans la musique classique, Claude a côtoyé d’abord puis travaillé avec les orchestres prestigieux et les grands interprètes. Parallèlement, Londres étant le point de rencontre de toutes les musiques de tous les coins de la planète, il s’est beaucoup intéressé aux autres musiques du monde et il en a profondément été imprégné comme on peut le voir dans ses compositions. Il a écrit sa musique avec un grand M, hanté un constant souci d’honnêteté envers lui-même et envers elle. Il a  non seulement  marié la musique classique occidentale à la culture musicale arabe, indienne ou africaine mais plus loin encore, il a voulu que sa musique ne s’arrête pas à la mélodie, mais qu’elle la transcende pour être une orgie d’images, couleurs, de sensations et de volupté…

Les talents de compositeurs de Claude et ses improvisations ont tellement attiré l’attention que Warner Music lui fait une offre pour un enregistrement. Son premier album, enregistré pendant l'été 2000 à Los Angeles, a d'abord été publié en Allemagne et aux Etats-Unis puis dans le reste du monde.

Claude Chalhoub partage aujourd'hui son temps entre Londres, Beyrouth et Boston. Son répertoire est certainement le grand répertoire de la  musique classique mais il nous présente également, à l'aide de ses propres compositions  des adaptations très personnelles de mélodies classiques, une musique intemporelle et magique, très belle fusion culturelle forgée dans un univers sonore fluide et intimiste. Son écoute est surprenante et nous invite à découvrir un musicien nomade, sorcier des temps modernes!...

"...If Lawrence of Arabia ever got remade, here's just the man to tackle the soundtrack" (Q Music Magazine)

"Chalhoub has embarked on what promises to be a provocative journey through a new landscape" (The Times)

Rania Debs   piano

Rania Debs est née à Tripoli, Liban, où elle commence ses études de piano auprès de A. El-Masri.
Après son diplôme de piano au Conservatoire National de Beyrouth, et sa Licence d’Enseignement en Histoire de l’Art et Archéologie à l’Université Libanaise, elle est admise en 2000 au  CNR de Boulogne- Billancourt, en France.  Elle y poursuit ses études de piano avec  P.A.Gaye, pour obtenir en 2003 le Premier Prix de Piano, et le Diplôme d’Etudes Musicale en 2004.
Elle complète sa formation musicale dans le même conservatoire en obtenant le diplôme d’Analyse Musicale, dans la classe de N. Hakim, et celui de Musique de Chambre auprès de D.Bellik.
En octobre 2004 elle est admise au Centre de Formation supérieure diplômante des Enseignants de Musique -CEFEDEM BOURGOGNE, pour avoir le Diplôme d’Etat de Professeur de Musique.
Depuis Septembre 2006, elle est professeur de piano au Conservatoire Municipal Agréé de Musique de le Ville de Melun.

Parallèlement, Rania Debs se produit régulièrement en concerts, en tant que soliste et chambriste, et en participant à des festivals internationaux, en Europe et au Liban.

Depuis l’an 2000, elle crée un duo de Piano et Guitare Classique avec le guitariste italien  Antonio Fruscella, promouvant de nouvelles oeuvres composées pour cette formation et dédiées au Duo. En août 2003 le Duo réalise l’enregistrement du CD « Momenti Samai »dont la diffusion est prise en charge par la revue Italienne et Internationale GuitArt,  distribuée en Italie, aux  Etats Unis et au Japon.

Nicolas Freund, Clarinette

Il commence ses études musicales à l’âge de 7 ans au CNR de Strasbourg où il obtiendra un premier prix de clarinette et de musique de chambre. Il s’initie au jazz en faisant partie du big-band du conservatoire, et suit les cours d’improvisation du pianiste Benjamin Moussay. Participant à plusieurs reprises au festival de musique contemporaine « Musica », il profite de la résidence de nombreux compositeurs contemporains tels que  Georges Aperghis, Pascal Dusapin, Luis de Pablo, Ramon Lazkano, Betsy Jolas, Thierry de Mey …
Il part à l’âge de 20 ans étudier au CNR de Boulogne-Billancourt, chez Jean-Max Dussert, une rencontre déterminante dans sa relation à l’instrument et ses choix esthétiques. Il poursuit  sa collaboration avec des compositeurs contemporains tels qu’Alain Louvier, Philippe Hersant, Allain Gaussin.
Entre-temps, il obtient le Diplôme d’état de professeur de clarinette.
Actuellement enseignant au Conservatoire de Bondy, il   termine de se perfectionner au Conservatoire Royal de Bruxelles, auprès du soliste  R. Vanspaendonck, où il reçoit les plus hautes distinctions.
Il se produit tant en musique de chambre avec l’ensemble Silneak (festival Figaro-ci, Figaro-là, festival Musique en Seine…), que dans des répertoires argentins ou klezmers avec le quatuor de clarinette Les Anches gardiens, ou arméniens autour du guitariste Laurent Boutros.

Benjamin GARNIER   Violoncelle

Né en 1979, Benjamin GARNIER débute son parcours musical à l’Ecole Nationale de Musique et de Danse de La Rochelle, où il étudie la clarinette, le violoncelle et la musique de chambre.
Après avoir obtenu un Certificat  de Fin  d’Etudes Musicales de violoncelle et un premier prix de formation musicale, il intègre en 1997 le Conservatoire National de Région d’Aubervilliers-La Courneuve. Il y obtient un premier prix de violoncelle dans les classes de Florian LAURIDON et Paul PICHARD ainsi qu’un premier prix de musique de chambre dans la classe de Jacques SAINT-YVES. Parallèlement, il étudie au Conservatoire National de Région de Boulogne-Billancourt l’histoire de la musique et l’analyse avec Sabine BERARD et Naji HAKIM.

Il participe par ailleurs à de nombreuses master-classes, bénéficiant ainsi des conseils de musiciens tels que Xavier GAGNEPAIN, Michel STRAUSS, David LOUWERSE ou encore Francine THIRION. Il se perfectionne également en musique de chambre au près de Gérard JARRY, Serge COLLOT, Frédéric LAINE et Louis FIMA.

Ses activités pédagogiques au Conservatoire Municipal André Malraux de Quincy-Voisins ainsi qu’à la British School  of Paris  lui permettent de s’investir activement dans l’enseignement. A ce titre, après avoir suivi la formation supérieure du CeFEdeM Ile-de-France (Centre de Formation des Enseignants de la Musique), il obtient en 2003 le Diplôme d’Etat de professeur de violoncelle.
Il enseigne depuis 2005 à l’Ecole Nationale de Musique et de Danse de Bourges ainsi qu’à l’Ecole Municipale de Musique et de Danse de Corbeil-Essonnes.

Soucieux d’établir une profonde relation entre sa pratique d’enseignant et sa qualité d’interprète, Benjamin GARNIER se produit régulièrement en concert au sein de formations variées (sonate, trio avec piano, quatuor à cordes, orchestre…), notamment à l’auditorium de l’opéra Bastille, à l’auditorium du musée d’Orsay, au musée Jacquemart-André, au théâtre de la Porte Saint-Martin ou  encore au château de Chantilly.

Ali El Khatib    percussions

Né en 1971 à Beyrouth il a ete diplômé avec distinction en  «Rek » du Conservatoire National Supérieur de Musique en 1992. Il est l’auteur du premier manuel de « Rek » utilisé actuellement dans l’enseignement de cet instrument au CNSM.
Plusieurs fois soliste sur le « Rek » au Liban et à l’étranger, il maîtrise également le Oud sur lequel il a joué à l’occasion de plusieurs concerts, et joue aussi du violon et du « Saz ».  
« Jawab » est son premier disque après une série de compositions pour d’autres artistes.

Elie Khoury   bouzouki

Elie Khoury was born in 1979, in Tripoli, Lebanon.
He started playing oud at the age of 11 and began studying in the national conservatory after a year.  He represented Lebanon in a musical festival in Holland at the age of 13. He continued his music studies in oud and studied pharmacy in the University of saint Joseph in Beirut. He studied oud with Charbel Rouhana and played with him in many concerts.
He is being playing bouzouk and riq for two years. He participated in festivals in Lebanon and Europe.